A LA RENCONTRE DE L'ENFANT INTERIEUR

En chacun de nous se trouve un enfant qui souffre. La seule solution que nous ayons trouvée pour nous protéger de toutes souffrances passées est d'oublier les épisodes difficiles. Lorsqu'une blessure se réveille nous refoulons les sentiments et les souvenirs au plus profond de notre inconscient. Ainsi nous pouvons passer des années à négliger cet enfant blessé. Chaque cellule de notre corps est imprégnée des mémoires souffrantes de l'enfant blessé. Si la souffrance est présente dans chaque cellule de notre corps, la compréhension et la sagesse le sont également. En prenant conscience de l'enfant blessé, en cessant de l’ignorer, notre compassion pour lui peut grandir. En accueillant notre enfant intérieur il sera reconnu et soigné. Il est bon de s'écouter, d'écouter l'enfant blessé en nous. De le bercer, le réconforter lui dire combien nous l'aimons. En dialoguant chaque jour avec notre enfant intérieur la guérison interviendra, nous pourrons faire face à nos anciennes angoisses. Ramenons l'enfant ici et maintenant pour qu'il savoure le moment présent.


L'ENERGIE DE LA PLEINE CONSCIENCEs

Comment cultiver cette énergie ? En veillant à être conscient lorsque nous buvons notre thé, lorsque nous conduisons. Lorsque nous marchons, cherchons à être conscient de marcher. En respirant portons notre attention sur le fait que nous sommes en train de respirer. Bien souvent notre esprit est absent de notre corps. Nous effectuons ainsi la plupart de nos activités sans que notre conscience mentale y participe. En décalage avec ce qui nous anime, souvent en relation avec notre passé, nous évitons ainsi de vivre ce qui se passe ici et maintenant. Les graines de colère, de tristesse, de désespoir, de peur ou de joie demeurent en nous tout comme les graines de sagesse, compassion et de compréhension etc. Une d'entre elles peut être réveillée par ce que nous entendons, ce que nous lisons voyons, où pensons. En pratiquant la pleine conscience en accueillant chaque graine avec bienveillance et tendresse nous allons les reconnaître et les laisser être, ainsi peut à peut elles se sentiront libre de s'envoler, La première fonction de la pleine conscience est de reconnaître et non de combattre. Lorsque notre Enfant Intérieur apparaît entourons-le de toute notre tendresse. Reconnaissons l'Enfant et étreignons-le avec douceur, le prenant tendrement dans les bras quelques minutes apporte de l'apaisement. Les émotions difficiles seront peut-être encore là, mais nous ne souffrirons plus autant.


LA SOUFFRANCE EST NOTRE VERITABLE MAITRE

La souffrance peut devenir une vraie bénédiction si nous cessons de la fuir, elle peut nous enseigner énormément. En cherchant à la comprendre nous allons développer la compassion. Une fois que nous l'avons comprise nous ne blâmons plus personne, nous sommes dans l'acceptation. Sachons accueillir la souffrance et l'examiner en profondeur. L'entourer de toute notre tendresse et écouter ce qu'elle a à nous enseigner. En sachant comment souffrir, en adoptant une attitude d'accueil, la souffrance ne sera plus un problème, elle sera moins ressentie. C'est du cœur même de cette souffrance que pourra éclore la fleur du bonheur.


FAIRE UNE PAUSE EN MEDITANT

La présence à soi est nécessaire pour rencontrer l'enfant intérieur et c'est ce que je vous propose en méditant.


QU'EST-CE QUE MEDITER ?

C'est la simplicité même, c'est faire une pause en étant dans le moment présent. C'est tout. Je vous propose : de vous mettre en mode " Etre " en observant ce moment sans changer quelque chose. En s'arrêtant nous allons nous plonger entièrement dans le moment présent.